Première victoire des play-off pour les Louves ! Après leur défaite lors du premier match de cette deuxième phase le 27 mars contre cette même équipe, Sens, l’équipe féminine de Saint-Dié a pu prendre sa revanche samedi 17 avril au POJC pour un match… particulier.

Saint-Dié vs Sens : des conditions exceptionnelles

Cette saison entière peut être considérée comme se déroulant dans des circonstances exceptionnelles. Cependant, le match de samedi a vu s’opposer deux équipes qui sortaient de maladie, suite à l’infiltration du Covid-19 dans la troupe et la meute. Le match du 3 avril n’ayant pas pu avoir lieu comme prévu, il a été reporté ce samedi 17 avril. Après deux semaines en quarantaine, les deux équipes ont eu moins de temps, et moins d’énergie, pour s’y préparer. Ni les Vosges, ni l’Yonne n’a cependant démérité, bien au contraire.

Un beau match entre les Louves et les Lionnes

Nous ne nous souviendrons pas de ce match comme le plus mirobolant de la saison. Les joueuses qui n’ont pas forcément brillé comme elles l’ont fait aux matchs de la phase régulière. Il convient néanmoins de les féliciter et s’incliner devant leur courage et leur ténacité.

Le manque d’énergie due à la convalescence, la fatigue accumulée post-maladie pour presque toutes les joueuses, rien de tout cela n’a abattu les deux équipes. Chaque joueuse s’est battue pour les points, surtout dans le premier set où le score était serré : 27-25. Pour l’anecdote, suite à un désaccord entre les arbitres concernant une erreur du côté des Louves sur un bloc, le score est repassé à 26-25. Les Louves ont été contraintes à rejouer ce point et ont à nouveau triomphé ! Une belle démonstration de leur détermination.

Le résultat final l’atteste. Malgré les conditions, et avec quatre joueuses manquantes chez les Lionnes, les Louves ont été plus solides. Les Déodatiennes travailleront les irrégularités qui ont pu être constatées pour le prochain match. En atteste Thaïs Daden, à l’honneur de ce match. Un échelon a été gravi pour atteindre l’objectif, selon la libéro. C’est “l’année ou jamais” pour passer en Ligue A. Les trois sets qu’elles ont remportés devaient absolument l’être : une victoire additionnelle en plus de la principale.

La joueuse à l’honneur du match contre Evreux, Nihel El Ghoul, le reconnait : les quatre prochains matchs seront tout aussi difficiles puisqu’ils vont s’enchainer à une vitesse folle. Il faudra concentrer et diriger toute leur énergie sur ces prochains matchs. En commençant par celui contre l’équipe la plus redoutable, Evreux, sur un air de “demi-finale”.

 

Crédits photo : MP – Ville de Saint-Dié