Les Louves sont venues à bout de Levallois samedi soir après 2 h de jeu intense. Un match particulier puisque c’était le dernier du championnat, le dernier pour les Louves qui pouvait signifier la première ou deuxième place de ces play-off. Avec 3-1 (25/20, 23/25, 25/20, 25/23), la meute a remporté le match mais ont dit adieu à une éventuelle montée en Ligue A.

Un match sublimé par une émission spéciale

Christophe Jammot, célèbre commentateur sportif, de football notamment sur Canal+ ou TF1, pour nous a fait l’honneur de venir au Palais Omnisports Joseph Claudel pour présenter et animer l’émission, organisée par PrestaTech-Evenements, et commenter le match du samedi 1er mai.

PrestaTech-Evenements derrière leur écran pour le live

De nombreux invités étaient alors présents pour célébrer cette fin de championnat et cette saison réussie pour les Louves. Pierre Mercier, bien sûr, était là pour savourer ce dernier match contre Levallois. Il est revenu sur le parcours remarquable des Louves durant toute la saison ; les espoirs, les rêves, la réalité autour de cette équipe talentueuse.

Stephan Auberger, président d’Osanis, et Thiery Heim fondateur de Ceramiq, le fabricant des maillots des Louves, sont venus parler de leur engagement envers les Louves en tant que partenaires, du lien entre leur propre entreprise et cette belle équipe sportive qu’ils soutiennent.

La meute était soutenue par ses parrains. Romain Lachenal, champion handisport (800 et 1500 m athlétisme), a expliqué comment il parvient à lier ses études universitaires à sa carrière sportive. Le jeune athlète a de l’ambition et se prépare actuellement pour les JO de Paris 2024. Jérôme Humbert est coach de tennis de table pro A féminin d’Etival-Clairefontaine. Les grandes équipes de petites villes lui sont donc bien familières… Il vise la coupe d’Europe avec ses championnes de France 2019. Tous deux sont admiratifs de l’aventure déodatienne et ont suivi avec plaisir et fierté ces victoires made in Vosges.

Les Louves contre Levalois

Le sport professionnel a toute sa place à Saint-Dié-des-Vosges. Les invités politiques, Mustafa Guglu, adjoint aux sports de Saint-Dié, et Jean-Marie Lalandre, vice-président de l’Agglomération et chargé des sports, en sont persuadés. Ils se sont dits heureux de l’attractivité de Saint-Dié en termes de tourisme loisir et sportif. Karine Sernaglia, directrice de la jeunesse et des sports à la mairie de Saint-Dié, est enchantée et fière que la ville abrite des sportives de si haut niveau. La Ligue A fait rêver ; et si la ville de Saint-Dié-des-Vosges était sur les lèvres de tous les journalistes sportifs français ? Dans tous les cas, comme le dit M. Lalandre, Saint-Dié est un “club qui s’inscrit dans la pérennité” et même sans victoire, “elles auront obtenu le meilleur résultats jamais obtenu du club à ce niveau”.

Les Louves contre Levallois

Tous les invités regrettent l’absence de public. Ce fut un manque de soutien dont ont besoin les Louves pendant les matchs. Qui sait si le championnat aurait été différent, se demande Pierre Mercier ? Le club n’a pas pu tenir ses objectifs (en termes de nombre de spectateurs) ; mais il compte bien se rattraper l’an prochain.

Les Louves vs Levallois : du suspense

Les deux équipes qui se sont affrontées ce soir de fête de travail étaient en pleine forme et prêtes à en découdre. Comme l’a si bien dit la passeuse de Levallois, Mallaury Caleyron, jouer contre Saint-Dié était challengeant pour eux. Un véritable enjeu à la clé : entraver la route des Louves vers le trophée qu’est la Ligue A.

Les Levalloisiennes ne se sont pas laissées faire. Elles ont multiplié les attaques et ont remporté le deuxième set. Panique dans le gymnase. Les Louves disent alors adieu au rêve de Ligue A. Même si comme l’a dit Maele Besancenez, notre centrale à l’honneur de ce dernier match, à cet instant, elles ont à l’esprit le moment présent et le match en train d’être disputé. Pas la Ligue A. De toute façon, Evreux, en parallèle de ce match, remportait set sur set contre Quimper pour finir par gagner le match 3-0. D’ailleurs, Pierre Mercier l’avait dit avant le match, il ne faut pas trop rêver pour la Ligue A ; une dernière victoire conclut déjà le championnat en beauté.

C’est ce qui s’est enfin produit à la fin d’un quatrième set intense et haletant. Après une remontada puissante des Déodatiennes pendant le set, c’est au tour de Levallois de remporter de précieux points, à nouveau : 19, 20,… jusque 23 points. Mais c’est bien les Louves qui obtiennent cette balle de match et remportent cette dernière manche 25/23. Les Louves remportent la victoire finale et terminent deuxièmes au classement des play-off.

Les Louves victorieuses

Le pari du mois d’août est gagné : les Louves sont allées aux play-off. La Ligue A est un bonus, qui, comme le rappelle Pierre Mercier, serait peut-être intervenue trop vite dans l’aventure déodatienne, si l’on compare l’équipe de Saint-Dié avec celle de Évreux qui méritait peut-être plus sa place en Ligue A au vu de sa stabilité sur les matchs de la saison. Quoiqu’il en soit, ce match contre Levallois fut riche en émotions. Il aura fait vibrer tous les spectateurs de Saint-Dié-des-Vosges qui étaient présents devant leur écran. La victoire fut très belle. Bravo les Louves !

Crédits photo : ville de Saint-Dié / Maxime Perrotey